Rechercher

L'été : Le Feu du Cœur

Energie Feu de l'été

Soleil et pulsion de la vie



Mi Mai - Fin Juillet

Le Yang croît et supplante progressivement le Yin


"Le Feu est utilisé comme l'image d'une identité de structures et de fonctions que l'on retrouve dans notre corps, dans la nature et dans le cosmos"



Système Énergétique associé : Cœur / Intestin grêle

"Le Cœur assume le rôle d'empereur et c'est lui qui fournit sa clarté à l'esprit."


Fonctions du Cœur :

  • Il gouverne les vaisseaux sanguins

  • Il abrite l'esprit (le Shen)

  • Il s'ouvre à la langue


"L'intestin grêle a pour tâche de recevoir l'abondance, et c'est lui qui est en charge de la transformation matérielle."


Fonction de l'Intestin grêle :

  • Il transforme le rouge pour préserver le sang

  • Il fournit la substance essentielle à la Rate

  • Il élimine l'excès d'eau

  • Il élimine les déchets


Une Energie Vitale

La chaleur du soleil vient dicter la vie. Si sa chaleur fait défaut, aucune vie ne peut se développer, qu'elle soit végétale, animale ou humaine.

Comme l'Arbre (voir l'article sur le Printemps) son énergie est montante, mais celle ci est beaucoup plus large et mouvante. C'est une énergie légère, subtile, insaisissable, rayonnante et expansive.

Le Feu est instable il est aisément attisé ou éteint par le moindre vent et il peut être vite incontrôlable. Mais il est aussi indispensable à la passion de la vie et à l'alchimie de transformation interne, il nous procure chaleur et bien être.


"Le soleil est le cœur de notre système planétaire.

Notre cœur est le soleil de notre corps."


"Nous avons l'âge de nos artères"

Notre thermostat interne est une indication de notre santé et surtout de notre santé cardiaque !


Trop de feu ou pas assez ?

  • Hypertension et palpitation, signes d'un excès de Feu.

  • Mauvaise circulation, frilosité, blocages articulaires, le Feu est insuffisant.


Le sang transmet la chaleur et les éléments nutritifs à tout notre corps jusqu'à nos cellules. Ainsi un sang toxique ou déficient en nutriments va accélérer le processus de vieillissement.


Avoir le Cœur lourd ou léger sont des images à prendre littéralement !

Comment est le vôtre au quotidien ?


"Faire circuler le sang par l'exercice, une alimentation saine et un travail émotionnel interne assurent la base de notre santé cardiaque !"


L'équilibre émotionnel du Cœur

"Nos émotions constituent à la fois un élément de diagnostic, de soin et de guérison."


L'image du Feu devient un guide intérieur pour gérer la chaleur de notre Cœur et de ses émotions. En tant que monarque de la conscience, le Cœur est affecté par toutes les émotions.


La joie est l'émotion d'un Cœur en bonne santé celle du plaisir de vivre. Cultiver la joie de vivre signifie prendre soin de son Cœur, la joie calme et profonde qui vient de l'amour partagé ou de la gratitude.

Par contre une surexcitation qui embrase le Feu, une vie sans passion ou la stagnation d'une routine où l'on ne se remet pas en question, viennent endommager le Cœur.


Nous parlons d'environnements et de personnes "chaleureuses" de manière positive et de personnalités "froides" de manière négative. Ici nous observons une nouvelle fois l'image du Feu du Cœur dans toute son expression.

Mais la sagesse populaire sait que le Feu vif de la passion se consume très vite et s'éteint rapidement …


Le rire, le sens de l'humour et l'optimisme "intelligent" soutiennent le Cœur. Par contre, l'absence de rire ou l'excès de sérieux indiquent une possible stagnation du Qi du Cœur. Tandis qu'un rire excessif nerveux dénote une agitation excessive du Shen.


"Il est bon de s'observer sans jugement et d'utiliser ces observations pour redresser l'équilibre."



La roue de la médecine chinoise nous apporte une beauté qui réside dans le fait qu'elle nous montre l'unité entre le soin de notre Cœur physique et celui de notre Cœur émotionnel et spirituel.

Nous vivons dans un monde d'interdépendance. Par exemple, si nous mangeons moins de viande, nos Cœurs se portent mieux. Nous allégeons la souffrance des animaux de l'élevage intensif. Nous aidons aussi l'écologie de notre planète. Ainsi, nous minimisons la raréfaction de l'eau et des forêts. Nous réduisons les émissions de gaz carbonique. Ainsi notre Cœur et celui de notre planète deviennent moins lourds ..

Le fait d'accepter de vieillir nous permet d'avoir un Cœur purifié et allégé que nous pouvons partager avec les autres. On nourrit la vie et on s'enrichit par une longévité qui ne se résume pas au chiffre des années vécues.


Une alimentation légère

L'alimentation constitue la base de notre sang. Les cardiologues nous mettent en garde contre les excès de graisses animales et de nourriture trop riche.


" Le sang doit couler comme l'eau d'une rivière."



Au début de l'été, il est encore intéressant de consommer un peu d'aliments de nature tiède pour accompagner la montée du Yang dans le corps et stimuler la Rate. Il faut tout de même faire attention aux excès qui génèrent trop de chaleur dans le corps.

Au cœur de l'été, il est important pour lutter contre la chaleur et l'assèchement de rafraîchir et d'humidifier le corps. Il faut penser à s'hydrater légèrement plus et manger davantage de légumes et de fruits de saison qui vont être complètement adaptés à la situation.

La plupart des fruits de début d'été (cerises, abricots, pêches, ..) sont de nature plutôt tiède, tandis que les fruits et légumes de plein été (tomates, concombres, courgettes, aubergines, melons, pastèques, …) sont de nature fraîche à froide.

Le haricot mungo est un aliment très utilisé pendant cette saison en Chine. De nature fraîche à froide et de saveur douce avec un tropisme vers le Cœur, il est servi sous forme de soupe rafraîchissante qui lutte contre la chaleur et la sécheresse de l'été.


Nous pouvons aussi consommer davantage de crudités, mais il faut tout de même faire attention aux excès qui peuvent léser les fonctions digestions de la Rate et de l'Estomac. En été, l'énergie étant plus vers la surface du corps ces fonctions tendent à être affaiblies, ce qui se manifeste d'ailleurs souvent par une diminution de l'appétit.

Il est donc conseillé de favoriser une alimentation légère, pourquoi pas de fractionner ses repas, d'éviter des excès trop régulier, de limiter les aliments trop riches, ainsi que d'éviter les excès de crudités.


Il faut donc éviter une surconsommation de produits froids et glacés pendant l'été qui se paie généralement pendant tout le reste de l'année par des ballonnements, des digestions plus lourdes, de la fatigue surtout après les repas. Pensez aux aromates et épices douces et tièdes qui vont atténuer l'effet trop refroidissant et améliorer la digestion.



Saveur des aliments

La saveur amère correspond à l'été. Elle a pour action principale de clarifier la chaleur. Mais il nous faut toujours être vigilant à la quantité. Un surplus de celle ci va avoir un effet asséchant et pourrait léser le sang et le Yin de votre organisme.

Une pointe de saveur piquante permettra d'accompagner le mouvement énergétique extériorisant de l'été, à l'instar de la saveur amère une alimentation trop épicée sera néfaste pour votre organisme en épuisant les liquides puis l'énergie de celui ci.

De même, la saveur salée devra être apporté en petite quantité.

Toutefois l'association des saveur acide et douce vont convenir parfaitement à la chaleur de l'été. Elles vont combattre la déperdition des liquides induite par la transpiration en été, en les générant. Heureusement la plupart des fruits d'été combinent les deux saveurs et sont ainsi très désaltérants !


Aliments à favoriser

Céréales : blé, haricot, fève, azuki

Légumes : de saison

Fruits : de saison

Condiments, épices : ciboulette, safran, piment de Cayenne, cannelle, thym


"Une fois que l'on touche du doigt cette légèreté, les plats lourds perdent singulièrement de leur attrait."





Source :

- "La théorie des méridiens et ses applications en médecine chinoise" de Wang Ju-Yi et Jason D. Robertson

- "Ces aliments qui nous soignent - La diététique chinoise au service de notre santé" de Philippe Sionneau et Josette Chapellet

- "Les trésors de la Médecine Chinoise pour le monde d'aujourd'hui - nourrir et allonger sa vie" de Liliane Papin et Ke Wen

- "A la découverte de la diététique chinoise" de Josette Chapellet

99 vues